5 astuces pour écrire de jolis contenus sur les réseaux sociaux !

5 astuces pour écrire de jolis contenus sur les réseaux sociaux !
by

Pour écrire de jolis textes, vous n’avez pas besoin d’être un écrivain maudit, ou un rédacteur confirmé. Il faut simplement vous poser les bonnes questions. Et suivre quelques petits conseils…

L’empathie, reine des contenus

On commence par changer son approche de son destinataire. Avant toute démarche de rédaction de contenu, prenez en considération votre futur lecteur. Rédigez pour lui.

Je ne cesserai de vous le répéter : mettez-vous à la place de votre cible ! Apprenez-lui ce qu’il a besoin d’apprendre, et dites-lui ce qu’il a envie d’entendre !

Et pour cela, je vais vous donner une astuce simple pour bien vous adresser à votre cible. Un schéma tout bête qui révèle vos évidences.

Créez du contenu empathique ! Vous savez pourquoi ? Parce qu’un lecteur lambda se ferme face aux démarches commerciales trop directes. C’est l’un des grands enjeux du social selling : comment vendre sans vendre ?

Ma vision du social selling dans la rédaction de contenu ? Se rendre intéressant auprès du lecteur, pour lui donner envie de se renseigner sur mes services. Je lui offre du contenu qui l’intéresse et qui lui plaît. En contrepartie, il me considère comme un expert sur les sujets qui l’intéressent. Ce statut vous permet d’inciter votre cible à consulter vos prestations, ou à vous recommander auprès de ses amis qui recherchent une prestation parmi celles que je propose.

Trouvez des exemples parlants et originaux

“Si tu donnes un poisson à un homme …”

Au diable Oscar Wilde, Gandhi et le Dalai Lama ! Ras-le-bol de toutes ces citations pompeuses qui passent et repassent sur nos fils d’actualité Facebook, Twitter, LinkedIn… Trouvez des exemples plus concrets : des exemples que vous saurez étayer, des exemples qui parleront à votre cible.

Vos exemples peuvent porter sur :

L’actualité :

“Vos contenus doivent surprendre comme une élimination de l’Allemagne au premier tour de la Coupe du Monde”

Les problèmes du quotidien

“Trompez l’ennui, donnez à vos récits des résolutions heureuses ! La tartine que vous étalez à vos lecteurs ne doit pas obligatoirement tomber au sol du côté de la confiture.”

La pop culture, les chansons du moment, les personnalités du moment…

“Trouvez le bon équilibre dans votre rédaction. Gardez un style en cohérence avec vos compétences rédactionnelles, n’abusez pas des figures de style et autres pirouettes linguistiques, ou votre contenu sera indigeste. Vos contenus doivent être une photo suave d’Emily Ratajkovski un début d’été à Portofino, pas un selfie en sueur d’Afida Turner sous la canicule du bois de Boulogne.”

Aérez vos contenus

Sautez des lignes de temps en temps. Le temps d’attention d’un utilisateur sur internet est réduit. Si votre lecteur est face à un gros pavé de texte, il aura la flemme de lire et risquera de changer de page.

Proposez un contenu aéré, espacé, agréable à faire défiler. Vous aurez beau écrire un post qui mériterait un Goncourt des réseaux sociaux, il ne servira à rien si votre lecteur ne se donne pas la peine de vous lire.

Attention cependant,

n’abusez

pas

des

sauts de ligne.

Minimisez la taille de vos phrases

C’est bon pour le SEO, c’est pour pour la lisibilité. Il est très compliqué de produire des phrases à plus de 15 mots, sans perdre l’attention de son lecteur. Faites des phrases courtes. Vous redonnerez du rythme à votre rédaction. Vous pouvez enchaîner les phrases. Travaillez votre concision.

Organisez vos idées !

L’angoisse de la feuille blanche…

Il est très difficile de se poser devant un écran, et de se donner pour objectif de tapisser cet écran de mots dans une durée limitée. Écrire de bons contenus nécessite du temps et de la patience, même pour les grands écrivains.

Mon petit conseil : planifiez en avance les textes que vous souhaitez rédiger. Commencez à faire le plan de votre récit :

  • Thèse / Antithèse / Conclusion
  • Idée 1 / Idée 2 / Idée 3
  • Avant / Pendant / Après
  • Situation initiale / Elément perturbateur / Péripéties / Élément de résolution / Situation finale
  • Riri / Fifi / Loulou
  • Et bien plus encore…

Avec un plan, il sera plus facile de savoir quoi dire, et comment organiser son texte.

Ensuite les meilleures idées surviennent généralement là où on ne les attend pas. Vous marchez tranquillement dans la rue, et paf, vous avez LA bonne idée. Prenez toujours un petit calepin et un stylo sur vous. Comme ça, dès que survient une jolie phrase en tête, un argument, une punchline… Vous la notez, et vous pourrez la développer à tête reposée devant votre ordinateur.

Et vous, quels sont vos conseils pour rédiger du joli contenu soyeux ? 🙂

Cet article vous inspire ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *