Comment écrire des contenus « SEO friendly » ?

Comment écrire des contenus "SEO friendly" ?

Le SEO, ou référencement naturel, c’est ce qui vous permet de ressortir en premiers dans les résultats de recherche de notre ami Google (ou tout autre moteur de recherche). La plupart du temps, le SEO est fait en fonction des critères de Google, utilisé par plus de 90% des français. Ainsi, les autres moteurs de recherche tendent à fonctionner de plus en plus comme le géant californien.

Au départ, le SEO consistait à insérer des mots clés de manière aléatoire, dans un texte. Vous pouviez donc avoir des phrases au français approximatif qui auraient donné des boutons à Voltaire ou même Rousseau.

Aujourd’hui, Google privilégie surtout l’internaute. Il ne s’agit plus de dire « je fais ci ou ça » mais surtout d’apporter des réponses à des problématiques données. On assiste à l’avènement du SEO-Friendly qui privilégie le contenu donnant une information utile à l’internaute en un temps limité. Mais n’est pas SEO-Friendly qui veut. Voici donc quelques astuces qui vous permettront de rédiger des contenus qualitatifs qui feront plaisir à M. Google.

1 – Bien connaître sa cible

Si vous connaissez bien votre cible, vous pourrez trouver les bons mots-clés adaptés ses problématiques. En effet, vous utiliserez des mots clé différents en fonction des personnes à qui vous vous adressez. Privilégiez un langage clair et concis. Faites des phrases courtes. Évitez surtout les fautes d’orthographe qui pourraient vous faire perdre en crédibilité et, à terme, en trafic.

De même, bien connaître votre cible vous permettra de rédiger pour elle. Vous pourrez ainsi vous intéresser à leur problématique et donc répondre à leurs questions via vos contenus. N’ayez pas peur de montrer votre expertise.

2 – Travaillez vos mots-clés dans votre contenu

Privilégiez un mot-clé et attachez-vous ensuite à son univers sémantique. En effet, Google apprécie les contenus fluides et naturels. Si c’est le cas, ils plairont à vos internautes et, par extension, à Google.

Travaillez votre longue traîne qui correspond aux mots-clés plus longs et plus ciblés. Ils sont composés d’environ trois ou quatre mots et représentent ce que les internautes tapent dans leur barre de recherche.

Faites-le test ! Cherchez une recette de cuisine par exemple. Vous aurez tendance à chercher « comment faire un gratin » plutôt que « recette gratin ». C’est d’ailleurs ce que vous direz à Google Home, Alexa ou même Siri. Ainsi, Google a changé son algorithme pour s’adapter à cette nouvelle forme de navigation sur le web dépassant le simple stade de moteur de recherche.

3 – Écrivez des contenus uniques

Lorsque vous passez à l’écriture de vos contenus, n’oubliez pas quel est l’objectif de Google : permettre aux internautes de trouver ce qu’ils cherchent. En ce sens, la qualité des contenus ainsi que leur pertinence sont capitales.

Votre contenu doit donc être unique, original. Bien évidemment, lorsque vous allez rédiger un article de blog ou même une page de site, vous reprendrez des informations trouvées ci et là. Pas la peine pour autant de plagier vos sources.

Appropriez-vous leur contenu et faites-en quelque chose d’unique. Utilisez vos mots tout en restant clair. Google n’aime pas le duplicate content alors permettez-vous quelques petites folies créatrices.

4 – Structurez votre contenu

Pour la structure, utilisez des balises titres. Vous savez les h1, h2, h3… Ces balises vont structurer vos articles, mais aussi permettre aux internautes de se repérer dans vos contenus.

La lecture sur écran est différente de la lecture sur papier. Souvenez-vous du dernier article que vous avez lu. Vous n’avez fait que survoler le contenu de la page, en cherchant une information utile pour vous et votre entreprise.

Alors pensez à utiliser ces balises, mais aussi à y insérer vos mots-clés. Faites des titres accrocheurs, en particulier le titre principal, h1, qui sera directement visible dans les résultats de recherche. Je vous conseille d’ailleurs de suivre les quelques conseils de cet article pour écrire de jolis contenus : https://www.adopte-ta-com.com/5-astuces-pour-ecrire-de-jolis-contenus-sur-les-reseaux-sociaux/

5 – Soignez votre meta-description

Si votre site est réalisé à partir d’un CMS (Content Management System), vous disposez certainement d’un plugin pour votre SEO. Ainsi, vous pourrez travailler votre meta-description, composée d’environ 240 caractères. Elle correspond au texte qui apparaît en dessous du titre dans les résultats de recherche naturel. C’est une sorte de « résumé » de ce que vous dites dans votre page.

Nul besoin donc de vous dire à quel point vous devez la travailler et la soigner. Le but est ainsi de montrer à vos lecteurs que votre contenu apportera une réponse à la question qu’il a posé à Google. N’oubliez pas également d’y insérer votre mot-clé.

6 – Liens internes et externes

Oui, c’est vrai, les liens entre les pages de vos sites sont un bon moyen d’améliorer votre référencement. Ainsi, privilégiez des liens internes, vers d’autres contenus de votre site. Ils vont permettre d’apporter des informations complémentaires à vos lecteurs. Votre cible restera plus longtemps sur votre site.

Utilisez aussi des liens externes vers des sites dans la même thématique que la vôtre. Ils vous permettront ainsi de booster votre visibilité, surtout si leur référencement est meilleur que le vôtre.

7 – Travaillez vos images

Lorsque les internautes cherchent un produit sur la Toile, ils le font à partir de Google Image, surtout quand il s’agit de trouver LA perle rare. Alors optimisez vos images :

– Prenez le soin de les renommer avec vos mots-clés. Les moteurs de recherche pourront ainsi avoir une idée plus précise du contenu de votre page.

– Faites attention à leur poids. Une image trop lourde pourrait augmenter le temps de chargement de votre page. Les moteurs de recherches ne scanneront donc pas votre page et les visiteurs la quitteront avant la fin du chargement.

Remplissez la balise alt qui vous permettra d’associer un mot-clé ou une expression à une image. C’est le texte qui s’affichera si l’image n’apparaît pas dans votre navigateur.

Ainsi, le référencement est un savoir-faire indispensable qui requiert des compétences techniques et rédactionnelles. C’est un travail de chaque instant, qui s’inscrit dans la durée et pour lequel il n’y a pas vraiment d’acquis. Surtout, avec les évolutions constantes du numériques, les critères de référencement d’aujourd’hui ne seront peut être pas ceux de demain.

Et vous, quelles sont vos astuces pour avoir des contenus SEO-friendly ? 

Cet article vous inspire ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *