Fear of missing out : Comment rester à jour sans être scotché aux réseaux sociaux ?

fear of missing out
by

Vos amis vous reprochent de passer votre temps devant votre smartphone ? Peut-être souffrez-vous du Fear of Missing Out (ou FoMO). Nous allons vous livrer quelques conseils pour optimiser votre consommation des réseaux sociaux, tout en sachant décrocher !

En 2018, le FoMO doit être connu de tous. Parce que les réseaux sociaux font désormais partie intégrante de notre quotidien. Parce que les nouvelles technologies nous permettent d’accéder à nos réseaux sociaux et à nos relations digitales à toute heure et à tout moment. Il devient alors essentiel de savoir se couper des réseaux sociaux, de décrocher de temps en temps, pour réapprendre à vivre sans les écrans, et réapprendre les petits plaisirs de la nature.

Le FOMO, qu’est-ce que c’est ?

Dès la fin des années 2000, un marketer, Dan Herman, décelait un syndrome auprès de ses employés. Face à la montée des téléphones mobiles et d’Internet, Herman constatait un phénomène de surconsommation des contenus disponibles sur les plateformes digitales. En effet, avec Internet, tout devient accessible. Dès lors, nous voulons accéder à tout. Rester sans cesse à la page. Chaque utilisateur ressent alors un besoin frénétique de consulter sans cesse ses réseaux sociaux et autres actualités, de peur de rater la dernière info, le dernier meme en vogue, la dernière série dont tout le monde parle. Un besoin de consommer du contenu qui présente le risque pour l’humain de s’isoler devant son écran, au détriment de sa vie, sa vraie vie.

C’est Herman qui nomme le premier ce syndrome de “Fear of Missing Out”, ou FoMO. La multiplicité des contenus sur les réseaux sociaux (vidéos, news, GIF, buzz etc) nous met “dans un état proche de celui d’un enfant qui entre dans un immense magasin de confiseries avec un sou en pouche”, dixit Herman.  

Organisez vos notifications vers l’essentiel

On en parle encore trop peu, mais les notifications sont un boulet digital qui vous maintient perpétuellement au crochet de votre vie virtuelle. Si vous êtes présents sur au moins 3 réseaux sociaux (Facebook, Instagram, LinkedIn, YouTube…), vous risquez de recevoir une dizaine de notifications toutes les heures, sans même avoir publié quoique ce soit. Bien sûr les notifications sont géniales pour être informés à la seconde des dernières actualités qui vous intéressent, mais à la longue, vous finissez par être notifié de tout et n’importe quoi… Un “ami” dont vous vous fichez depuis 15 ans qui a commenté une publication, un collègue relou qui n’avait pas ajouté du contenu à sa story depuis longtemps, une obscure relation professionnelle qu’on demande de féliciter pour son changement de poste… ÇA SUFFIT ! Revenez à l’essentiel, en effectuant quelques réglages de vos notifications sur votre smartphone. Vous allez dans Paramètres > Notifications, et vous pourrez :

  • Décocher les applications qui ne nécessitent pas l’apparition de notifications
  • Changer le mode “par défaut” des notifications des réseaux sociaux, en sélectionnant la nature des notifications que vous voulez recevoir

Par ailleurs, vous pouvez également paramétrer les notifications directement sur vos réseaux sociaux. Exemple avec Facebook :

Réorganisez votre fil d’actualité

Pensez à mettre en avant seulement les infos qui vous intéressent ! Vous pouvez avoir 2000 amis sur facebook, sans pour autant devoir supporter leur vie digitale sur votre fil d’actualité. Le mieux, c’est de sélectionner les amis et les pages qui vous intéressent vraiment, et de la placer en tête de votre fil d’actualité. Par exemple, pour rester à jour des actualités, on a un petit conseil pour vous 🙂


Régulez vos flux

Vous êtes passionnés par de nombreux sujets, et vous souhaitez rester à jour des nouveaux buzz qui sévissent sur les réseaux sociaux ? Vous pouvez être au courant de tout ce qui se passe en temps réel, sans avoir à suivre des milliers de personnes sur vos réseaux. Tout d’abord, privilégiez Twitter pour votre veille d’actualité. C’est le meilleur réseau social pour obtenir rapidement de l’actu qualitative et rapide. Les dernières tendances apparaissent généralement d’abord sur Twitter et Instagram, puis sur Facebook, et 5 ans après sur LinkedIn.

Vous pouvez également utiliser les gestionnaires de flux pour rester à jour des contenus de vos médias préférés. Feedly ou Netvibes sont des solutions faciles et efficaces pour recevoir directement par mail, toutes les actualités de votre secteur d’activité ou de vos passions. Nous publierons d’ailleurs prochainement un article complet sur les gestionnaires de flux.

 

Et au pire, faites-vous raconter les news par vos amis !

Quelle est la dernière série Netflix à la mode ? Quels joueurs affolent le mercato estival ? Qu’a porté Kendall Jenner lors de sa dernière sortie ? Et qu’est-ce que ça change à votre vie de connaître toutes ces informations ? Le Fear Of Missing Out, c’est le risque de devenir un puits de sciences futiles. Et je suis persuadé que vous disposez d’amis, de collègues, de membres de votre famille, qui sont bien placés dans la course à l’information. Mon conseil, faites de ces personnes vos gestionnaires de flux. Demandez-leur de vous mettre à jour de l’actualité, ils seront bien heureux de vous renseigner. Ils seront même fiers de vous apprendre des choses. Et vous aurez fidélisé vos relations humaines.

Allez vers de l’information qualitative

Les chaînes d’info en continu, c’est totalement FoMO. Les BFM TV et consorts n’existeraient pas sans ce syndrome du Fear of Missing Out. Les informations distribuées sur ces médias sont montées pour vous maintenir devant votre téléviseur, plus que pour vous dispenser d’informations pertinentes. On se trouve face à du journalisme de spectacle plus que d’investigation. Faites attention à votre consommation d’informations, et restez dans l’info factuelle et indépendante.

Sources :

http://www.slate.fr/story/155390/jomo-deconnexion-fomo
http://fomofearofmissingout.com/fomo

Cet article vous inspire ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *